ajuster


ajuster

ajuster [ aʒyste ] v. tr. <conjug. : 1>
XIIIe; de 1. a- et juste
1Mettre aux dimensions convenables, rendre conforme à un étalon. régler. Ajuster les rênes, les étriers. Ajuster une pièce mécanique, les flans des monnaies. Ajuster un tir, un coup de fusil. Par ext. Viser avec une arme à feu. Ajuster un lièvre. Loc. Ajuster son coup : bien combiner son coup.
Vieilli Arranger, disposer de façon appropriée. Ajuster sa toilette, sa coiffure. Pronom. Il « s'ajusta mieux, avec une certaine coquetterie » (Loti). s'habiller, se parer.
2Mettre en état d'être joint à (par adaptation, par ajustage). Ajuster un tuyau à un robinet, un manche à un outil. Vêtement ajusté, qui dessine la taille, les formes (opposé à ample). ⇒ collant, moulant; cintrer. Pronom. Couvercle faussé qui s'ajuste mal au récipient.
Fig. Mettre en conformité avec, adapter. L'expression « admirablement ajustée à la pensée » (Faguet).
3Vieilli Mettre (plusieurs choses) en accord, en harmonie pour un but déterminé. assembler, joindre, monter.
⊗ CONTR. Déranger.

ajuster verbe transitif (de juste) Adapter parfaitement quelque chose à quelque chose : Ajuster un pantalon aux mesures du client. Ajuster une théorie aux faits. Arranger avec soin un élément de sa toilette : Ajuster sa cravate. Prendre pour cible quelque chose, un animal, quelqu'un ; viser : Ajuster un lapin et tirer. Couture Réduire l'ampleur d'un vêtement en reprenant les coutures. Mécanique Faire un ajustage Statistique Procéder à un ajustement. ● ajuster (expressions) verbe transitif (de juste) Ajuster son coup, son tir, le régler de manière à atteindre son but. Ajuster les étriers, régler la longueur des étrivières. Ajuster les rênes, les raccourcir pour prendre un contact léger avec la bouche du cheval. ● ajuster (synonymes) verbe transitif (de juste) Adapter parfaitement quelque chose à quelque chose
Synonymes :
Prendre pour cible quelque chose, un animal, quelqu'un ; viser
Synonymes :
Statistique. Procéder à un ajustement.
Synonymes :
- régler
Contraires :
- désajuster

ajuster
v. tr.
d1./d Réaliser l'adaptation exacte d'une chose à une autre, joindre à. Ajuster une porte dans son huisserie. Ajuster un piston à un cylindre.
|| v. Pron. S'adapter; aller avec.
d2./d Rendre juste, mettre à une dimension donnée. Ajuster la longueur d'un vêtement. Syn. (oc. Indien) amarrer.
d3./d Viser. Tireur qui ajuste la cible.
d4./d Mettre en accord, en harmonie. Ajuster la théorie à la pratique.

I.
⇒AJUSTER1, verbe trans.
Adapter avec exactitude une chose à une autre chose pour la rendre conforme à son emploi, à une norme ou à un étalon.
I.— Emploi trans.
A.— Ajuster qqc., plus rarement ajuster qqn.
1. TECHNOL. Rendre une chose juste, la mettre à la bonne dimension, la régler de manière à la faire correspondre aux normes de son fonctionnement. Ajuster un ressort, une machine (Ac. t. 1 1932) :
1. « Je suis un réalisateur ». Cela sonne faux; car jamais on ne réalisa sans géométrie. Ne plus croire qu'aux forces, et compter seulement les résultats, cela est creux. Au contraire, juste est un mot qui sonne fort; on dit : un esprit juste. Une machine doit être ajustée. Quel bonheur si on pouvait ajuster sans l'esprit juste, ou si seulement l'on pouvait garder l'esprit juste et mépriser la justice! mais la justice reniée fait crouler le tout.
ALAIN, Propos, 1930, p. 929.
Emplois spéc.
a) ARM. [En parlant d'une arme à feu] Viser juste. Ajuster son fusil pour tirer, ajuster son coup (Ac. t. 1, 1932) :
2. Polo Griffo aperçut plusieurs cochons confortablement couchés dans la boue, jouissant à la fois du soleil et de la fraîcheur de l'eau. Aussitôt, ajustant le plus gros, il lui tira un coup de fusil dans la tête et le tua sur place. Les camarades du mort se levèrent et s'enfuirent avec une légèreté surprenante, et bien que l'autre berger fît feu à son tour, ils gagnèrent sains et saufs un fourré où ils disparurent.
P. MÉRIMÉE, Colomba, 1840, p. 130.
3. Le mamelon, sans être escarpé, est roide à monter, surtout hérissé de gros cailloux, de volume à cacher aisément un homme. On l'aborda par le sud; tout le sommet, toute la pente opposée étaient garnis de combattants, couchés à plat ventre, ajustant entre les pierres et tirant à coup sûr.
E. FROMENTIN, Un Été dans le Sahara, 1857, p. 128.
Rem. Du sens « régler son fusil dans la bonne direction », on passe aux expr. ajuster son coup, puis ajuster une personne, un animal (ex. 2). Emploi abs. fréq. (ex. 3). Ajuster est en série avec épauler, faire feu, tirer.
b) B.-A. ,,Accommoder toutes les parties, tous les détails d'une œuvre d'art, d'une manière agréable, convenable.`` (BESCH. 1845) Ajuster les accessoires d'un tableau, les draperies d'une statue, deux ordres d'architecture, etc. (BESCH. 1845).
c) BIJOUT. Synon. de marqueter (BESCH. 1845).
d) ÉQUIT. Ajuster un cheval. Le dresser aux divers exercices du manège. Ajuster les rênes. Rendre chaque rêne égale.
e) HORTIC. Ajuster une fleur. ,,En disposer les feuilles de manière que la fleur en paraisse plus large; placer dans un bel ordre les pétales d'une fleur épanouie.`` (Nouv. Lar. ill.).
f) MÉTROL. Ajuster un poids, une mesure sur l'étalon (Ac. 1835).
P. ext. [En parlant de monnaies] Ajuster une pièce de monnaie. ,,Faire qu'elle ait exactement le poids légal.`` (Ac. 1835); ,,dans les ateliers monétaires, mettre les lames à découper à l'épaisseur voulue`` (Lar. encyclop.).
P. anal. Ajuster une balance. ,,Faire que les deux bassins de la balance soient en parfait équilibre.`` (BESCH. 1845).
g) MUS. Ajuster un tuyau d'orgue, ajuster un diapason (LITTRÉ) :
4. ... l'octave est cette corde moyenne qui lors qu'elle est bien ajustée entretient toute la mélodie; mais qui la déconcerte entièrement lors qu'elle se trouve défectueuse.
Dom JUMILHAC, La Science du plain chant, 1847, p. 75.
♦ [Avec un compl. plur.] Ajuster des instruments de musique. Les mettre au ton. Proverbialement, fig. Ajustez vos flûtes (Ac. t. 1 1932) :
5. On dit prov. ajustez vos flûtes, soit en parlant à un homme qui ne paroît pas bien d'accord avec lui-même dans ce qu'il dit, soit en parlant à plusieurs personnes qui ne conviennent pas des moyens de faire réussir quelque chose. On le dit encore aux musiciens dont les instruments ne sont pas d'accord.
J.-F. ROLLAND, Dict. du mauvais langage, 1813, p. 6.
h) TEXT. Ajuster les lisses. ,,Leur donner l'élévation convenable.`` (Lar. encyclop.).
i) VÉN. Ajuster les jeunes chiens. ,,Leur donner l'habitude d'obéir à la voix et à la trompe.`` (Lar. 20e).
2. Par métaph., vieilli. Ajuster deux personnes. Les concilier. Ajuster un différend. Terminer ce différend à l'amiable (QUILLET 1965). Ajuster des textes, des phrases, des manuscrits. Les faire concorder. Ajuster son coup (au fig.). Combiner un coup.
Rem. Ces emplois semblent formés sur l'expr. ajuster des instruments de musique.
3. P. ext. Arranger, disposer avec soin. Vx. Ajuster une maison, une chambre, un cabinet (BESCH. 1845).
P. anal. [Notamment en parlant de la toilette des femmes] Habiller, parer.
a) Vieilli. [En parlant d'une pers.] :
6. Angélique était bien ajustée, et elle fut ravie, — car son habit à la française faisait que les sénateurs avaient toujours l'œil sur elle. L'ambassadeur de France, qui marchait dans la procession avec le doge, la salua.
G. DE NERVAL, Les Filles du feu, Angélique, 1854, p. 550.
7. Pour que la rapidité de la course ne les dérangeât point, les blonds cheveux de la jeune femme étaient serrés dans un réseau d'azur à petites perles d'argent d'une coquetterie charmante. Ajustée ainsi, Isabelle était adorable et, devant elle, les beautés les plus altières de la cour eussent été forcées d'amener pavillon. Cet habit cavalier faisait ressortir, dans la grâce ordinairement si modeste de la baronne, un côté fier qui sentait son origine illustre.
T. GAUTIER, Le Capitaine Fracasse, 1863, p. 494.
b) [En parlant d'un élément du costume] :
8. Je n'avais pas autre chose à faire, assurément, et je ramassai la robe tombée en rond, comme un ballon crevé, sur le parquet, puis je la passai sur la tête de la fillette, et je m'efforçai de l'agrafer, de l'ajuster, avec une peine infinie.
G. DE MAUPASSANT, Contes et nouvelles, t. 1, La Patronne, 1884, p. 697.
Rem. L'ex. précédent pourrait également servir à illustrer B 1.
Au fig., iron. Maltraiter en paroles ou en action. Cf. l'expr. mod. être bien arrangé :
9. On dit ironiquement, il a été bien ajusté, il a été ajusté comme il faut, pour dire il a été fort maltraité en sa personne ou en ses biens.
J.-F. ROLLAND, Dict. du mauvais langage, 1813, p. 6.
B.— Ajuster qqc. à qqc. Faire qu'elle s'y adapte exactement.
1. [L'obj. dir. désigne une chose concr.] :
10. Il y a, dans les langues, quelque chose de fatidique et d'inspiré. On peut considérer la langue de l'homme, dans le mécanisme de la parole, comme la corde qui lance d'elle-même la flèche qu'on y a ajustée. La parole, en effet, est une flèche qu'on décoche.
J. JOUBERT, Pensées, t. 1, 1824, p. 149.
11. D'autres servantes agitaient autour de sa tête [du pharaon] de larges éventails de plumes d'autruche peintes, ajustées à des manches d'ivoire ou de bois de santal qui, échauffé par leurs petites mains, dégageait une odeur délicieuse; ...
T. GAUTIER, Le Roman de la momie, 1858, p. 231.
12. Bientôt les fers furent ajustés aux sabots du cheval. Puis le maréchal ferrant réclama son salaire, et s'en alla sans avoir prononcé quatre paroles.
J. VERNE, Les Enfants du capitaine Grant, t. 2, 1868, p. 124.
a) [L'obj. second. est construit avec d'autres prép. que la prép. à] :
13. La bonne femme fut pansée la première. Le coup avait été consciencieusement donné; le bras dénudé montrait l'os et un triangle de chair d'environ quatre pouces de longueur retombait en manchette. Nous tâchâmes de remettre le morceau à sa place en l'ajustant exactement sur les bords de la plaie, puis nous serrâmes le tout avec une bande.
G. FLAUBERT, Par les champs et par les grèves, Touraine et Bretagne, 1848, p. 309.
14. La greffe bout à bout (...) se réalise en ajustant bout à bout deux sarments taillés en flûte, suivant un plan de même inclinaison, et en maintenant assemblés ces deux bois à l'aide d'un goujon.
R. BRUNET, Le Matériel viticole, 1909, p. 61.
15. Il use de locutions savoureuses, comme Clotilde, mais d'un autre style, moins patoisant. M'a dit notamment que son père était apiéceur. C'est-à-dire l'ouvrier qui, dans les ateliers de confection, est chargé d'apiécer, d'ajuster entre elles les pièces taillées par le coupeur. Joli mot.
R. MARTIN DU GARD, Les Thibault, Épilogue, 1940, p. 946.
b) [Avec ell. de l'obj. second.] :
16. Dès que Charles eut annoncé son départ, Grandet se mit en mouvement pour faire croire qu'il lui portait beaucoup d'intérêt : il se montra libéral de tout ce qui ne coûtait rien, s'occupa de lui trouver un emballeur, et dit que cet homme prétendait vendre ses caisses trop cher; il voulut alors à toute force les faire lui-même, et y employa de vieilles planches; il se leva dès le matin pour raboter, ajuster, planer, clouer ses voliges et en confectionner de très belles caisses, dans lesquelles il emballa tous les effets de Charles; ...
H. DE BALZAC, Eugénie Grandet, 1834, pp. 175-176.
17. C'était la barricade du faubourg du Temple. Dès qu'on arrivait sur le terrain et qu'on l'apercevait, il était impossible, même aux plus hardis, de ne pas devenir pensif devant cette apparition mystérieuse. C'était ajusté, emboîté, imbriqué, rectiligne, symétrique, et funèbre. Il y avait là de la science et des ténèbres.
V. HUGO, Les Misérables, t. 2, 1862, p. 413.
18. En rentrant du pacage, les litières faites, il [le charron] occupa ses soirées avant le souper à mesurer, à scier, à bouveter, raboter, ajuster ses planches dans la grange. Il n'allait pas vite comme autrefois, et de plus s'éclairait d'un mauvais lumignon.
J. DE PESQUIDOUX, Le Livre de raison, t. 2, 1928, p. 107.
19. Il bâtissait sa phrase comme un mur de granit, à gros blocs frustes, mal équarris, mal ajustés, mais indestructiblement, et dans un élan irrésistible, qui le faisait atteindre tout de même à une sorte de sauvage grandeur.
M. VAN DER MEERSCH, L'Empreinte du dieu, 1936, p. 92.
Rem. 1. Ajuster est fréq. associé paradigmatiquement à emboîter, imbriquer, assembler, raboter, planer, clouer, scier, bouveter, équarrir. 2. Syntagmes rencontrés ajuster des planches, des pièces, une flèche à la corde d'un arc, des fers aux sabots d'un cheval, un couvercle à une boîte, un châssis à une fenêtre, un manche à un outil, des plumes au manche d'un éventail.
Spéc., MÉCAN. Façonner des métaux à l'aide de certains outils d'après un plan :
20. Les chemises rapportées [des cylindres de moteurs Diesel] sont ajustées à frottement dur dans l'enveloppe.
P. DUMANOIS, Moteurs à combustion interne, 1924, pp. 163-164.
21. ... au point de vue du métré ce qui différencie le châssis de la croisée c'est que : quand le châssis est dans un dormant il est ajusté en feuillure alors que la croisée y est ajustée à noix; ...
E. ROBINOT, Vérification, métré et pratique des travaux du bâtiment, t. 2, 1928, p. 85.
22. Les barres [d'acier] servent [en aviation] à la confection (...) des pièces fraisées et ajustées : chapes, glissières; ...
J. GUILLEMIN, Précis de construction, calcul et essai des avions et hydravions, 1929, p. 15.
Rem. Autres syntagmes ajuster à frottement dur (cf. ajustage A 1 rem. 3 et supra ex. 20), ajuster en feuillure, à noix (ex. 21).
2. Au fig. :
23. C'est vers la première [conception de la métaphysique] qu'on s'orienta. La raison de ce choix est sans doute dans la tendance de l'esprit à procéder selon la méthode cinématographique, méthode si naturelle à notre intelligence, si bien ajustée aussi aux exigences de notre science, qu'il faut être deux fois sûr de son impuissance spéculative pour y renoncer en métaphysique.
H. BERGSON, L'Évolution créatrice, 1907, p. 346.
24. Les activités mentales ont, ainsi que les activités physiologiques, une tendance à se modifier dans le sens le plus favorable à la survie de l'individu. Elles s'orientent de manière à nous ajuster à notre milieu. (...) La conscience subit le milieu social en s'y adaptant.
A. CARREL, L'Homme, cet inconnu, 1935, p. 263.
[Avec ell. du compl. d'obj. second.] :
25. Pendant toute une matinée ta lettre m'a bouleversé. J'avais tellement travaillé, tellement amenuisé, ajusté, composé mes idées, que j'en étais venu à croire cela très bien. J'étais d'ailleurs parfaitement incapable de m'en rendre compte avec sincérité, mais je le croyais.
J. RIVIÈRE, ALAIN-FOURNIER, Correspondance, lettre de J. R. à A.-F., févr. 1907, p. 59.
26. DONA ISABEL, à moitié chantant. — Les syllabes en sont comptées si juste, les rimes si exactement pesées, mesurées et ajustées, qu'un seul grain de tabac ferait chavirer la fragile merveille.
LE VICE-ROI. — Pour moi un poème parfait est comme un vase bouché.
P. CLAUDEL, Le Soulier de satin, version pour la scène, 1944, 9, p. 813.
Rem. Ajuster des idées (ex. 25), des rimes (ex. 26) sont des expr. fig. proches du sens techn. de la mécan. Le sens de ajuster est très voisin de adapter (ex. 24).
Spéc., dans le lang. sc.
a) STAT. ,,Procéder à un ajustement.`` (Lar. encyclop.).
b) TOPOGR. ,,Procéder à l'ajustement.`` (Lar. encyclop.).
II.— Emploi pronom.
A.— À sens passif. [En parlant d'une chose] S'adapter exactement; être mis en état de fonctionner :
27. ... Marmontel (...) observe que (...) la musique de Mondonville ne s'ajuste pas très heureusement aux paroles.
L. DE LA LAURENCIE, L'École française de violon, 1922, p. 421.
Au fig. :
28. ... si l'on rend le sens de la vision à un aveugle précédemment instruit par le seul secours du tact, dans une société d'aveugles comme lui, ses connaissances s'étendront, se développeront, s'orneront, sans qu'il se trouve dans la nécessité de reconstruire sur un plan nouveau la charpente qui les supporte. Un sens s'ajoutant à l'autre, des idées ne supplantent pas d'autres idées, mais des idées nouvelles s'ajoutent, ou plutôt s'ajustent aux idées anciennement acquises.
A. COURNOT, Essai sur les fondements de nos connaissances, 1851, p. 158.
♦ [Avec ell. de l'obj. second.] :
29. ... les causes, quelles qu'elles soient, qui ont mis de l'harmonie dans la nature en ont dû mettre entre la disposition des choses extérieures, les impressions qu'elles font sur nous, et les notions que ces impressions nous suggèrent. Il y a là des systèmes en présence agissant et réagissant l'un sur l'autre, qui doivent tendre à s'ajuster et non à se contrecarrer sans cesse.
A. COURNOT, Essai sur les fondements de nos connaissances, 1851 p. 601.
B.— Emploi réfl.
1. Vieilli. [En parlant d'une pers.]
a) Se conformer, s'accommoder à. S'ajuster à son milieu, à la situation, au temps :
30. Il faut savoir s'ajuster aux circonstances.
Nouv. Lar. ill., 1897.
b) Se mettre d'accord :
31. Les fripons ne s'ajustent que pour mal faire.
Nouv. Lar. ill., 1897.
c) S'arranger avec soin, s'habiller, se parer :
32. Les femmes sont des heures à s'ajuster.
Lar. 20e, 1928.
d) Se préparer, se mettre en posture :
33. Les joueurs de mail sont longtemps à s'ajuster pour frapper la boule.
Lar. 20e, 1928.
e) Se viser. S'ajuster le front avec un pistolet (Nouv. Lar. ill.).
2. Vx. [En parlant d'un différend] Se terminer à l'amiable (QUILLET 1965).
3. [En parlant d'un texte] Être mis en accord (QUILLET 1965).
Prononc. — 1. Forme phon. :[], j'ajuste []. Enq. ://. Conjug. parler. 2. Dér. et composés : ajus ou ajust(e), ajustable, ajustage, ajusté, ajustement, ajusteur, ajustoir, ajusture, ajut, ajutage, ajuter, ajutoir, rajuster (ou réajuster).
Étymol. ET HIST. — 1. 1260 ajouster « rendre conforme à (spéc. poids, mesures, monnaies) » (EST. BOIL., Liv. des mest., 1re p., IV., 7, ds GDF. Compl. : Et doit cil qui la mesure est, pour la mesure, soit mine, soit minot, .III. d. pour l'ajouster et pour le seignier) d'où a) 1480 technol. (Compt. Hôtel de Ville Tours, ibid. :Illec adjusté ung huys a fermer); b) XVIe s. fig. « concilier » (D'AUB., Vie, CXII, ds LITTRÉ : Afin de pouvoir ajuster toutes les contrarietez qui s'y rencontreroient); c) 1668 vén. (LA FONT., IV, 16, ds ROB. : Un chien de cour l'arrête; épieux et fourches-fières L'ajustent de toutes manières); 1666 fig. (CORN., Agesil., I, 3, ds LITTRÉ : Ce sont les conseillers fidèles Dont il prend les avis pour ajuster ses coups); d) 1670 mus. « accorder » (MOL., Gr. Div. roy., ds ROB. : Prenez, Bergers, vos Musettes, Ajustez vos chalumeaux) et fig. (FUR. 1690 : On dit aussi Ajustez vos flûtes [...] à des gens qui ont ensemble quelque contestation); e) 1680 équit. (RICH. t. 1 : Ajuster les étriers. Ajuster les rênes dans la main); 2. a) XVIe s. pronom. fig. « s'adapter exactement » (AUB., Vie, CXIV ds GDF. Compl. : Il lui demanda s'il n'y avoit pas moyen de l'en retirer en s'ajustant de bonne foi et en cherchant quelque temperament pour concilier les controverses qui divisoient les esprits); 1632 trans. fig. « adapter, accommoder une chose à une autre » (CORN., Gal. du Pal., 1046 ds ROB. : Il sait bien ajuster ses yeux à ses paroles); XVIIe s. pronom. au propre (BOSS., Conn. de Dieu, V, 3 ds LITTRÉ : Combien de ces sortes de mouvements doivent s'ajuster pour opérer cet effet); b) 1702 mar. « nouer deux cordes ensemble au moyen d'un ajust » (AUBIN, Dict. de mar., d'apr. FEW t. 5, p. 89, s.v. justus) voir aussi ajuter; c) 1740 mécan. (Ac. : Ajuster une barre à une fenêtre); 3. 1659 « arranger, aménager, embellir » (MOL., Préc. rid., sc. 7 ds LITTRÉ : Ajustons un peu nos cheveux); 1680 pronom. « se parer » (RICH. t. 1 : s'ajuster [...] s'accommoder proprement, se parer), sens d'un emploie très étendue au XVIIe s., au propre et au fig.
Dér. de juste; préf. a-1, dés. -er.
STAT. — Fréq. abs. litt. :463. Fréq. rel. litt. :XIXe s. : a) 402, b) 737; XXe s. : a) 607, b) 863.
BBG. — BAILLY (R.) 1969 [1946]. — BAR 1960. — BÉL. 1957. — BÉNAC 1956. — CAPUT 1969. — DUP. 1961. — JAL 1848. — LAF. 1878. — LAF. Suppl. 1878. — LE BRETON Suppl. 1960. — LE ROUX 1752. — NOTER-LÉC. 1912. — PRÉV. 1755. — SOÉ-DUP. 1906. — WILL. 1831.
II.
⇒AJUSTER2, AJUTER, verbe trans.
MAR. Joindre par un aju(s)t :
Le nœud de filet caret sert à ajuter deux filets caret.
J. GALOPIN, Cours de langage maritime, Matelotage et technologie, 1925, p. 31.
Rem. L'emploi est spéc. cité sous le verbe ajuster (cf. BESCH. 1845, Nouv. Lar. ill., etc.).
Étymol. ET HIST. — XVIIe s. ahuster, mar. « nouer 2 cordes au moyen d'un ajust » (Explicat. de divers termes..., Ms. Arch. de la mar., ds JAL 1848 : ahuster est amarrer deux câbles ensemble, ou bien lier ou accomoder un câble quand il est coupé), forme isolée; 1687 avuster « id. » (DESROCHES, Dict. des termes propres de mar. ds JAL 1848, s.v. avuste); 1702 ajuster, étymol. 2 b; 1906 ajuter « id. » (SOÉ-DUP. 1906 : Ajuster ou ajuter).
Autre forme de ajuster; les formes ahuster, avuster font difficulté (FEW t. 5, s.v. justus, p. 90 note 13). Elles sont à rapprocher de l'esp. ajustar, ahustar, ahuestar, et du port. ahustar, mais le rapport de ces formes entre elles reste à établir.
BBG. — BOULAN 1934, p. 19. — LE CLÈRE 1960.

1. ajuster [aʒyste] v. tr.
ÉTYM. 1260 « rendre conformes (des poids, des mesures, des monnaies) » → ci-dessous, B., 1.; de a-, et juste.
A
1 (1480; emplois techn. de ajuster à… XVIIIe). Mettre en état d'être joint à (qqch.) par une adaptation, par un ajustage. || Ajuster (qqch.) à, avec, sur… || Ajuster un couvercle à une boîte, un châssis à une fenêtre, un tuyau à un robinet, un manche à un outil. || Ajuster un embout sur un tuyau, au bout d'un tuyau. || Ajuster un vêtement aux mesures de quelqu'un. || Ajuster des fers aux sabots d'un cheval. || On a fait ajuster à sa taille les vêtements de son frère aîné. Adapter, appliquer (exactement).
Absolt. Techn. Façonner des métaux d'après un plan ( Ajusteur). || Ajuster à frottement dur.
2 (XVIe). Fig. Mettre en accord, en conformité avec. || Ajuster un air sur des paroles. || Il ajuste la morale avec ses goûts. || Il veut ajuster les faits à sa théorie. Accommoder, accorder, adapter, conformer.
1 Il sait bien ajuster ses yeux à ses paroles
Corneille, la Galerie du Palais.
2 (Ces gens) Qui savent ajuster leur zèle avec leurs vices.
Molière, Tartuffe, I, 5.
3 L'expression au XVIIe siècle est d'une justesse, d'une exactitude merveilleuse, admirablement ajustée à la pensée.
Émile Faguet, XVIIe s., p. 384.
B Rendre juste, plus juste.
1 (1260; premier sens attesté). Mettre aux dimensions convenables, rendre conforme à un étalon. || Ajuster un flan, une pièce de monnaie, la rendre conforme au poids légal. Ajustage, 2.Ajuster une balance.(1680). || Ajuster les rênes d'un cheval. Égaliser. || Ajuster les deux branches d'une paire de ciseaux. Entabler.(Avec un compl. prépositionnel). || Ajuster deux pièces l'une sur l'autre.
Techn. Mettre en état de fonctionner. || Ajuster une pièce, une machine. Ajustage.
2 a Vieilli. || Ajuster son coup de fusil (de manière qu'il soit juste), ajuster son fusil pour tirer, viser juste.
b Mod. Viser avec une arme à feu. || Ajuster un lièvre. || Ajuster bien. Viser.REM. Le verbe ne s'emploierait plus en parlant d'armes blanches :
4 Un chien de cour l'arrête; épieux et fourches-fières
L'ajustent de toutes manières.
La Fontaine, Fables, IV, 16.
5 Les grives, de retour des prés, fusent avec rapidité entre les chênes. Il (le chasseur) les ajuste pour se faire l'œil.
J. Renard, Poil de Carotte, p. 82.
Ajuster qqn, le viser, tirer sur lui.
5.1 (…) un endroit où l'on vous assassinait sans qu'on ait le temps de faire ouf, les types tranquillement installés comme au tir forain derrière une haie ou un buisson et prenant tout leur temps pour vous ajuster, le vrai casse-pipe en somme (…)
Claude Simon, la Route des Flandres, p. 13.
Loc. fig. Ajuster son coup : bien combiner son coup. Calculer.
3 Fig. (vx). Arranger une chose de manière qu'elle paraisse juste.
6 Bien qu'au moins mal qu'il pût il ajustât l'histoire,
Le loup fut un sot de le croire.
La Fontaine, Fables, XI, 6.
4 (1659). Vx. Mettre (une chose) dans un état convenable, selon ses goûts. || Ajuster sa maison, sa chambre. || Vous avez bien ajusté votre cabinet de travail. Agencer, arranger, disposer, embellir, ordonner. || Ajuster sa toilette, sa parure, sa coiffure… : se parer.
7 Je voudrais bien savoir de quelle façon on pourrait l'ajuster pour le rendre plaisant.
Molière, l'Impromptu de Versailles, 5.
8 Ajustons un peu nos cheveux au moins, et soutenons notre réputation.
Molière, les Précieuses ridicules, 7.
Ajuster son air, son maintien, son visage, l'arranger pour la circonstance. Affecter, composer.
9 (…) il n'est pas hors de sa maison qu'il a déjà ajusté ses yeux et son visage, afin que ce soit une chose faite quand il sera dans le public.
La Bruyère, les Caractères, IX, 48.
C Vieilli. Mettre (plusieurs choses) en accord, en conformité, en harmonie. || Ajuster deux pièces (ensemble). Assembler, joindre, jumeler, monter.(1670). Vx. || Ajuster des instruments de musique, les mettre au ton. Accorder (mod.). — ☑ Loc. fig. (Vieilli). Ajustez vos flûtes : mettez-vous d'accord avec vous-même, ou mettez-vous d'accord ensemble. Accorder.
10 Prenez, Bergers, vos Musettes,
Ajustez vos chalumeaux (…)
Molière, le Grand Divertissement royal.
Ajuster des textes, des principes qui paraissent se contredire. || Ajuster un différend. Concilier.
11 Nous avons ajusté si bien les intérêts (…)
Molière, le Dépit amoureux, V, 4.
12 (…) veux-tu, Marquis, pour ajuster nos vœux,
Que nous tombions d'accord d'une chose tous deux.
Molière, le Misanthrope, III, 1.
13 Conciliez un auteur original, ajustez ses principes, tirez vous-même les conclusions.
La Bruyère, les Caractères, XIV, 72 (→ Accorder).
(Vieilli). || Ajuster deux personnes l'une avec l'autre, les ajuster ensemble : les concilier. || Il n'y a pas moyen de les ajuster, leurs points de vue sont inconciliables.Ajuster une querelle, la terminer à l'amiable.
——————
s'ajuster v. pron.
1 (XVIe). S'adapter. || Ces deux pièces s'ajustent bien. || Cet habit s'ajuste bien à la taille. Aller, adapter (s'), appliquer (s'), coïncider, coller, emboîter (s'), mouler.
13.1 L'histoire de la pensée humaine est, pour les neuf dixièmes, l'histoire d'un vain jeu de cubes où les pièces ne cessent d'aller et venir, usées, abîmées, truquées, s'ajustant mal.
J.-M. G. Le Clézio, l'Extase matérielle, p. 111.
2 Vx. Se mettre d'accord avec. Accommoder (s'), conformer (se), entendre (s'entendre avec).
14 Suivons, suivons l'exemple, ajustons-nous au temps.
Molière, Psyché, I, 1.
Littér. Être d'accord, en accord avec. Accorder (s'accorder à), cadrer (avec).
15 Cela s'ajuste assez mal (…) au dessein que vous avez pris.
Molière, le Sicilien, 7.
16 Il est souvent plus court et plus utile de cadrer aux autres que de faire que les autres s'ajustent à nous.
La Bruyère, les Caractères, V, 48.
(1680). Vx. Disposer avec soin les objets de son habillement, de sa coiffure. Parer (se).
17 Il se lava à grande eau fraîche, s'ajusta mieux, avec une certaine coquetterie (…)
Loti, Mon frère Yves, LXXX.
Se mettre en posture convenable.
18 Et trouvant un lieu propre à dormir d'un bon somme,
J'essayais ma posture, et m'ajustant bientôt,
Prenais déjà mon ton pour ronfler comme il faut (…)
Molière, la Princesse d'Élide, I, 2.
——————
ajusté, ée p. p. adj.
1 Être ajusté, visé. || Un coup bien ajusté.
18.1 Ajusté des deux côtés par des milliers de fusils, de pistolets et de carabines, depuis la Bastille jusqu'à la rue de Richelieu, il n'avait pas été atteint,
Barbey d'Aurevilly, les Diaboliques, « Le rideau cramoisi ».
2 Spécialt. || Un vêtement ajusté, bien ajusté, qui dessine bien les formes. Collant, serré.
Fig., iron. Arrangé, accommodé.
19 Vous l'avez voulu; vous l'avez voulu, George Dandin, vous l'avez voulu; cela vous sied fort bien, et vous voilà ajusté comme il faut : vous avez justement ce que vous méritez.
Molière, George Dandin, I, 9.
3 Vx. || Des cartes ajustées, arrangées pour tricher au jeu.
CONTR. Déranger, désajuster.
DÉR. Ajustable, ajustage, ajustement, ajusteur, ajustoir, ajusture, ajutage, ajutoir.
COMP. Rajuster, réajuster.
————————
2. ajuster [aʒyste] ou ajuter [aʒyte] v. tr.
ÉTYM. 1702; avuster, 1687; de à, et juste.
Mar. Joindre en faisant un ajut (ou ajust). || Ajuster deux filets.
DÉR. Ajut.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • ajuster — AJUSTER. v. a. Rendre un poids ou une mesure juste. Ajuster une mesure sur l étalon. ajuster un boisseau, un minot, une balance, sur l étalon. f♛/b] Il signifie aussi, Accommoder une chose, en sorte qu elle convienne à une autre, et qu elle y… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • ajuster — Ajuster. v. act. (On l escrivoit autrefois Adjuster.) Rendre un poids ou une mesure juste. Ajuster une mesure sur l estalon. ajuster un boisseau, un minet. ajuster une balance. Il signifie aussi proprement, Approprier une chose à une autre.… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • AJUSTER — v. a. Rendre un poids ou une mesure juste, conforme à l étalon. Ajuster un poids, une mesure sur l étalon. Ajuster un boisseau, un litre sur l étalon. On dit de même, Ajuster une pièce de monnaie, Faire qu elle ait exactement le poids légal ; et… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • AJUSTER — v. tr. Accommoder une chose, en sorte qu’elle s’adapte à une autre. Ajuster un châssis à une fenêtre, un couvercle à une boîte. Ajuster une vis à un écrou, une clef à une serrure. Une chose s’ajuste bien, ne s’ajuste pas bien à une autre, avec… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • ajuster — (a ju sté) v. a. 1°   Rendre conforme à, rendre juste. Il ajuste la balance. Ajuster une pièce de monnaie. 2°   Accommoder une chose en sorte qu elle s adapte à une autre. Vous ajusterez ce manche à la bêche. •   Bien qu au moins mal qu il pût,… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • ajuster — vt. , placer ajuster très exactement // comme il faut : AJUSTÂ (Albanais 001, Annecy, Thônes, Villards Thônes), ajustâr (Ste Foy), ajustêr (Montricher) ; fére plyakâ <faire plaquer> (001). A1) s ajuster, allait ensemble, s emboîter (les uns …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • ajuster — (v. 1) Présent : ajuste, ajustes, ajuste, ajustons, ajustez, ajustent; Futur : ajusterai, ajusteras, ajustera, ajusterons, ajusterez, ajusteront; Passé : ajustai, ajustas, ajusta, ajustâmes, ajustâtes, ajustèrent; Imparfait : ajustais, ajustais,… …   French Morphology and Phonetics

  • Ajuster les rênes — ● Ajuster les rênes les raccourcir pour prendre un contact léger avec la bouche du cheval …   Encyclopédie Universelle

  • Ajuster les étriers — ● Ajuster les étriers régler la longueur des étrivières …   Encyclopédie Universelle

  • Ajuster son coup, son tir — ● Ajuster son coup, son tir le régler de manière à atteindre son but …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.